Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
oeilinfo.com

La Commission européenne autorise la création de Penguin Random House

6 Avril 2013 , Rédigé par Stéphane Publié dans #Europe, #Bertelsmann, #Pearson

La Commission européenne autorise la création de Penguin Random House

Le rapprochement du groupe de médias allemand Bertelsmann et de son concurrent britannique Pearson, crée un nouveau leader mondial de l'édition.

La Commission européenne a donné ce vendredi son feu vert à la création d'un nouveau géant mondial de l'édition anglo-saxonne, Penguin Random House, résultat du rapprochement des groupes britannique Pearson et allemand Bertelsmann. La Commission a conclu que « l'opération ne posera pas de problèmes de concurrence, notamment parce que l'entité issue de la concentration continuera à faire face à plusieurs concurrents puissants ».

Après l'annonce fin octobre de la création de cette nouvelle maison d'édition , les analystes s'étaient pourtant inquiétés des éventuels problèmes de concurrence soulevés en raison de la taille de cette coentreprise, qui sera dominée par Bertelsmann avec 53% tandis que Pearson possédera les 47% restants.

Random House (Bertelsmann) est l'éditeur numéro un aux Etats-Unis et au Royaume Uni, tandis que Penguin (Pearson), --qui était convoité également par le groupe News Corporation du magnat des médias Rupert Murdoch--, est célèbre à travers le monde et bien implanté sur les marchés à forte croissance.

Concurrencer Amazon

Le but est de « publier de façon encore plus efficace via des formats et canaux de distribution classiques ou émergents », avait souligné au moment de l'annonce de ce rapprochement le patron de Bertelsmann, Thomas Rabe. Il s'agit notamment de contrer la concurrence d'acteurs comme le distributeur en ligne américain Amazon et sa célèbre liseuse électronique, le Kindle.

La Commission européenne explique avoir évalué l'impact de l'opération sur les marchés de l'acquisition des droits d'auteurs pour les livres en anglais, ainsi que sur les marchés de la vente de livres en anglais aux distributeurs. Elle a conclu que dans l'Espace économique européen, la nouvelle entité resterait « confrontée à la concurrence de plusieurs grands éditeurs et de nombreux éditeurs de petite et de moyenne taille ».

D'autre part, « en ce qui concerne la vente de livres en anglais, l'entité issue de la concentration sera également confrontée à une base concentrée de vente au détail, comme les supermarchés pour les livres imprimés et les grands détaillants en ligne comme Amazon pour les livres numériques ».

La coentreprise exclura les activités de publication généraliste de Bertelsmann en Allemagne, et Pearson conservera la marque Penguin pour ce qui concerne les ouvrages d'éducation.

« Les deux groupes saluent la décision de la Commission », qui « marque une étape importante dans la concrétisation de leur transaction », a immédiatement réagi Bertelsmann dans un communiqué . Le groupe allemand rappelle que ce rapprochement a déjà obtenu les feux verts des autorités de la concurrence des Etats-Unis, d'Australie et de Nouvelle-Zélande et que « les deux groupes ont confiance dans une approbation au cours de l'année » par les autorités des autres pays concernés.

Penguin Random House englobera l'ensemble des divisions d'édition en anglais de Random House aux Etats-Unis, Canada, Royaume Uni, Australie, Nouvelle-Zélande, Inde et Afrique du Sud. Seront aussi englobées les divisions d'édition en espagnol de Random House en Espagne et Amérique latine.

L'ensemble des activités et actifs de Penguin seront aussi repris, y compris ses divisions d'édition aux Etats-Unis, en Europe, en Australie et en Asie dont l'Inde, et sa compagnie d'édition commerciale en Chine, ainsi que sa part de 45% dans une maison d'édition en portugais du Brésil.

Vous trouverez deux vidéos, traitants du sujet Bertelsmann ICI

Source:lesechos

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article