Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
oeilinfo.com

Meziche, le recruteur français d’Al-Qaïda

7 Avril 2013 , Rédigé par Stéphane Publié dans #Renseignement, #Terrorisme

Meziche, le recruteur français d’Al-Qaïda

Trois Français ont été transférés en toute discrétion du Pakistan vers la France cette semaine. Ils avaient été arrêtés près de la frontière irano-pakistanaise le 28 mai 2012. Si le trio inconnu des services français ne représente a priori pas un intérêt fondamental, ce n’est pas le cas du quatrième homme, arrêté en leur compagnie dans un bus et qui les conduisait vraisemblablement vers des camps d’entraînement.

Naamen Meziche, toujours détenu au Pakistan, est considéré par les services de renseignements occidentaux comme « un cadre historique » d’Al-Qaïda. Il aurait tenu un rôle de « recruteur ». Le nom de ce Franco-Algérien de 42 ans, né à Paris, n’apparaît pas sur les listings de la CIA. « C’est un vieux routier », souligne Alain Rodier, du Centre français de recherche sur le Renseignement, « mais pas forcément actif à un très haut niveau ». Il a été plusieurs fois arrêté, en Allemagne où il a vécu dix ans, mais n’a jamais été inculpé.

Les services de renseignements allemands avaient toutefois enregistré son profil « secret défense » et comme « une menace ». Il a en effet entretenu des liens étroits avec des personnages-clés d’Al-Qaïda, avant le 11 septembre 2001 : des contacts téléphoniques avec Mohammed Atta, pilote du premier avion qui s’est écrasé sur le World Trade Center et avec Ramzi Binalshibh, coordinateur de ces attentats. C’est en fréquentant assidûment une mosquée d’Hambourg, « le terreau fertile de la cellule du 11/9 » qu’il les a côtoyés. L’imam de cette mosquée était alors son beau-père, Mohammed Fizazi, « le Prince des Salafistes ». Ce Marocain radical sera ensuite condamné à 30 ans de prison pour avoir inspiré, en 2003, les attentats de Casablanca.

Meziche a « sans doute bénéficié de son aura, d’avoir côtoyé Atta, mais Al-Qaïda confie rarement de grandes responsabilités à des ‘’étrangers’’», modère Alain Rodier. Il a quitté l’Allemagne en 2009 pour rejoindre des camps d’entraînement au Pakistan, avec de fréquents séjours en Iran, nouvelle base arrière du terrorisme, et se rapprocher de al-Mauritani, dont les projets d’attentats en Europe ont été déjoués en 2010. Avait-il fomenté ces dernières années des projets d’attentats ? Peut-il éclairer sur la mécanique des filières de jeunes Français ? Meziche, resté muet depuis son arrestation, donnera-t-il ces réponses aux juges français ? Une information judiciaire a été ouverte le 15 mars à son sujet, mais aucune date n’a été fixée pour son expulsion.

Source:ledauphine

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article