Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
oeilinfo.com

Les banques européennes pourraient vendre Visa Europe

21 Mars 2013 , Rédigé par Stéphane Publié dans #Economie, #Europe

Les banques européennes pourraient vendre Visa Europe

Elles sont en rébellion contre Bruxelles, qui envisage la suppression des commissions sur les cartes bancaires.

Visa Europe va-t-il passer sous pavillon américain? Les banques européennes qui en sont propriétaires envisageraient, selon leWall Street Journal, de la revendre à sa cousine américaine, Visa Inc. Le sujet est inscrit à l'ordre du jour du conseil d'administration, en avril prochain.

Visa Europe est, depuis 2007, indépendante de Visa Inc., qui lui a accordé une licence exclusive et perpétuelle pour opérer en Europe. Mais l'accord signé à l'époque prévoit que Visa Europe peut se revendre à Visa Inc., sous certaines conditions. Le prix serait de plusieurs milliards de dollars. Un butin qu'il faudrait répartir entre les quelque 4000 banques européennes qui détiennent aujourd'hui Visa Europe. «Cet enjeu financier n'est pas une motivation suffisante pour ces établissements», relève Damien Leurent, associé responsable de l'activité industrie financière chez Deloitte.

Cette cession serait surtout un nouveau rebondissement dans le bras de fer qui oppose la Commission européenne à Visa Europe et MasterCard. La Commission estime que leur duopole leur permet de pratiquer des tarifs élevés, notamment sur les fameuses commissions d'interchange. Celles-ci sont payées par la banque du commerçant à celle du porteur de carte à chaque transaction, mais refacturées in fine aux commerçants. En 2011, Bruxelles avait remporté la première manche en contraignant opérateurs de cartes bancaires et banques à baisser drastiquement le taux de ces commissions.

De nouvelles règles du jeu fin juin

«La Commission doit publier un nouveau règlement fin juin. Il sera directement applicable dans les pays membres. Il est difficile de savoir ce qu'il prévoit, mais beaucoup craignent qu'il ne supprime totalement les commissions d'interchange», résume Patrick Poncelet, conseiller à la Fédération bancaire européenne. L'enjeu financier est considérable. Il est évalué par exemple à 1,5 milliard d'euros pour la France à elle seule.

«La Commission ne comprend pas pourquoi il existe des cartes bancaires japonaises, chinoises et pourquoi l'Europe n'a pas sa propre carte», poursuit Patrick Poncelet. Depuis longtemps, elle appelle de ses vœux la naissance d'un troisième opérateur de cartes bancaires, européen. Mais les banques n'avaient aucune envie de s'engager dans cette voie. «Monter un système concurrent à Visa et MasterCard coûterait des milliards», estime Patrick Poncelet. Avec une rentabilité incertaine, compte tenu de la pression sur les commissions d'interchange et de l'arrivée tous azimuts de nouveaux concurrents pour les paiements sur Internet ou par téléphone mobile.

Les banques ont-elles changé d'avis, comme le suppose le Wall Street Journal, qui les voit mettre en place un système alternatif? Ou veulent-elles montrer à la Commission européenne que rien ne les oblige à conserver dans leur giron Visa Europe? Ni cette dernière, ni MasterCard, ni les banques ne souhaitent s'exprimer sur le sujet. «Ce qui est certain, c'est que Visa restera longtemps en Europe. Même si les banques se retirent, le système mis en place perdurera», note Damien Leurent.

Source:lefigaro

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article