Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
oeilinfo.com

Les Services de renseignements français auraient fait tomber Jérôme Cahuzac

15 Avril 2013 , Rédigé par Stéphane Publié dans #Renseignement, #Politique Française, #Justice

Les Services de renseignements français auraient fait tomber Jérôme Cahuzac

Les coupes prévues par l'ex-ministre Jérôme Cahuzac dans le budget de la Défense l'auraient conduit à sa perte. C'est ce qu'affirme L'Hebdo dans son édition de jeudi. L'hebdomadaire romand publie sur le sujet une enquête citant des « sources sécuritaires », des députés UMP et des membres de la Commission de défense de l'Assemblée nationale.

Outre les coupes dans le budget de la Défense, Jérôme Cahuzac envisageait de s'attaquer à l'industrie militaire. Il avait ainsi annoncé en février vouloir renforcer le mécanisme de contrôle et de contre-expertise dans les achats du Ministère de la défense. Une démarche qui lui aurait mis à dos le puissant lobby militaro-industriel au chiffre d'affaires annuel de 15 milliards d'euros.

Concrètement, la taille aurait signifié la suppression de 31 régiments dans l'Armée de terre, la vente du porte-avion Charles-de-Gaulle, l'annulation de commandes d'hélicoptères Tigres et de deux sous-marins nucléaires Barracuda, l'arrêt de production des avions Rafale et des transporteurs Airbus A400M , ainsi que la suppression de quelque 51'000 postes. Des bases françaises à l'étranger auraient été fermées et les budgets des renseignements intérieurs et extérieurs revus à la baisse.

Les « sources sécuritaires » de L'Hebdo sont très claires. Aucun hasard n'est à lire dans cet enchaînement d'événements. « L'armée a eu sa peau. On ne s'attaque pas impunément à nous. Il voulait notre mort. Nous l'avons eu. Et d'autres ministres pourraient suivre si Hollande continue sur cette voie », menace l'une des sources.

Face à la pression de l'armée et de ce lobby, François Hollande aurait été contraint d'agir. La nomination de Bernard Cazeneuve comme remplaçant de Jérôme Cahuzac est ainsi à comprendre comme un geste en direction de l'armée et de l'industrie militaire.

Dans la foulée, le président a également repoussé le débat sur la loi de programmation militaire (LPM) à l'automne. Le temps de revoir sa copie ? Car s'attaquer a notre armée et a notre industrie de l’armement, c'est aussi peut-être indirectement remettre en cause ces RETROS-COMMISSIONS qui financent la vie politique de notre pays !

Il est grandement temps de remettre en cause l'ensemble de notre systeme, et politique, et économique...

Source:agoravox

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article